close

Immobilier

MaisonImmobilier

L’investissement immobilier est-il toujours rentable en 2022 ?

investissement-immobilier-toujours-rentable-2022

Pendant longtemps, de nombreuses personnes se sont tournées vers l’investissement immobilier comme secteur d’activité pour se créer un patrimoine. Si acquérir un bien immobilier n’est pas que pour se loger, il peut aussi consister en un moyen de placement d’épargne pour se faire des revenus. Toutefois, bien qu’il s’agisse d’un secteur lucratif pour prospérer, il convient de se demander si ce secteur est toujours aussi rentable en 2022. Si vous avez besoin d’être convaincu, qu’investir dans l’immobilier est un placement sur cet article vous montrera en quoi votre investissement ne pourra qu’être rentable en misant sur l’immobilier.

L’investissement immobilier : un secteur en plein envol en 2022

Bien qu’il puisse exister plusieurs moyens pour s’enrichir, le marché immobilier s’impose comme étant l’un des secteurs les plus dynamiques pour tout investisseur. Les opportunités sont multiples, avec un large éventail de possibilités d’investissement. Malgré l’impact de la pandémie, certaines localités continuent de faire accroître leur attractivité. Cette attractivité sans cesse grandissante, ouvre les portes aux avantages de la location immobilière.

Il existe aujourd’hui des villes qui offrent des prix et des atouts locatifs à la portée de tous, de quoi permettre à tout un chacun de pouvoir investir aisément. Une situation qui n’est visiblement pas prête de changer en 2022. Pour réussir votre investissement n’hésitez pas à vous faire accompagner par une société d’investissement immobilier à Paris ou dans la région ou vous souhaitez commencer votre projet !

L’investissement immobilier : un placement des plus lucratifs

Si la pandémie n’a pas épargné les différents secteurs d’activité, la crise sanitaire n’a cependant pas pour autant impacté l’immobilier. L’investissement immobilier offre une plus grande sécurité. Il est important pour tout un chacun de définir le type d’investissement qu’il souhaite réaliser et de s’enquérir de son toutes les modalités de fonctionnement. Si pour certains, l’achat d’actions des sociétés ou des entreprises cotées en bourse reste un moyen de placement pour rentabiliser un investissement immobilier, d’autres peuvent opter pour un investissement en périphérie urbaine pour faire accroître la rentabilité de leur investissement.

La périphérie urbaine, notamment la couronne périurbaine, les villes moyennes ou encore la proche campagne des grandes métropoles, est une véritable mine d’or pour toute personne voulant miser dans l’immobilier, quand on sait que de nombreux citadins ont des envies de campagne et de plus grands espaces. Il reste donc indéniable que, qu’importe le type de placement immobilier que vous opérez, vous jouissez d’une rentabilité sur le long terme. Une rentabilité soutenue par un faible coût du crédit immobilier en 2022 et par des dispositifs d’exonération en vigueur comme la loi Pinel.

L’investissement immobilier : la loi Pinel 2022, un levier pour une rentabilité à long terme.

Bien plus qu’un simple outil de défiscalisation, la loi Pinel permet de profiter d’un abattement fiscal pour tout particulier qui investit dans le neuf. L’accès à ces avantages impose le respect d’un certain nombre de conditions telles que :

  • Acheter un logement neuf, dans une zone géographique éligible (zone A, A bis ou B1) et le mettre en location pour une durée de 6,9 ou 12 ans,
  • Mettre le logement en location dans les 12 mois qui suivent son acquisition,
  • Respecter les plafonds de ressources et de loyers.

Le respect de toutes ces conditions vous rend éligible à divers avantages tels que : la réduction d’impôts sur le revenu de 12 %, 18 %, 21 %, un dégagement des compléments de revenus grâce aux loyers mensuels tout en vous permettant de bâtir un patrimoine immobilier et de préparer aisément votre retraite. La loi Pinel devrait disparaître d’ici 2024, vous avez encore la possibilité de vous lancer dans l’investissement immobilier dès 2022.

Les opportunités lucratives ne courent pas toujours les rues, surtout dans un contexte de fragilisation économique générale occasionnée par les événements actuels. Toutefois, le secteur de l’immobilier se présente comme étant un marché en plein essor avec une rentabilité grandissante qui devrait faire plaisir à tout futur investisseur. Aussi, le faible coût du crédit immobilier et les dispositifs de défiscalisation qui soutiennent cette rentabilité offre à tous une sécurité d’investissement immobilier nettement supérieur aux autres placements financiers  

Lire la suite ...
ImmobilierMaison

Investir dans l’immobilier en Côte d’Ivoire

Investir dans l'immobilier en Côte d’Ivoire

La conquête de leur propre maison est encore un rêve pour une grande partie de la population. Cependant, certaines personnes vont plus loin lorsqu’il s’agit d’acheter une propriété, car elles souhaitent investir dans l’immobilier et se lancer dans l’immobilier. Après tout, c’est une excellente façon d’utiliser l’argent qui est excédentaire dans votre budget.

Les investissements dans le secteur immobilier se sont ajoutés à d’autres tels que les valeurs mobilières, la bourse et l’épargne. C’est l’une des formes d’application les plus sûres et les plus traditionnelles, qui prend encore plus d’importance dans un scénario d’incertitudes économiques, comme celui que connaît le pays actuellement. Mais savez-vous comment fonctionne l’investissement immobilier en Côte d’Ivoire ?

Pour vous aider à en savoir plus sur le sujet, nous avons préparé ce guide complet avec les principales caractéristiques de ce marché et les avantages d’investir dans l’immobilier.

Comment fonctionne l’investissement immobilier en Côte d’Ivoire ?

Avant d’investir dans l’immobilier, il est important de savoir comment fonctionne le secteur immobilier, surtout en prenant en compte les réalités de la Côte d’Ivoire. Certaines caractéristiques font de cette option un favori parmi les particuliers qui souhaitent se constituer un patrimoine tout en investissant de l’argent. Les principales raisons à cela sont :

  • La sécurité des investissements ;
  • Le potentiel de récupération;
  • La forte demande de biens immobiliers dans certaines villes ;
  • La possibilité de diversification ;
  • Etc.

Comprenez-vous pourquoi le secteur immobilier est si attractif en Côte d’Ivoire depuis quelques années ? Savez-vous quelles sont les options d’investissement que vous pouvez opérer en ce moment dans ce pays ?

Les alternatives les plus courantes pour investir dans ce secteur sont :

  • L’achat pour la location, qui peut être sur un contrat mensuel ou saisonnier ;
  • L’achat pour la revente, avec possibilité de construction ou de rénovation.

Quels sont les types d’investissements immobiliers en Côte d’Ivoire ?

Quand on parle de types d’investissement, il y a deux modalités qui peuvent être utilisées. En savoir plus sur chacun d’eux ci-dessous :

  • L’achat direct

C’est la manière la plus traditionnelle et conventionnelle d’investir dans l’immobilier, c’est donc aussi la plus connue. Dans ce modèle, l’investisseur acquiert un bien immobilier dans le but de le monétiser. Pour atteindre la rentabilité souhaitée, vous pouvez utiliser certaines stratégies, telles que :

  • Acheter une propriété en Côte d’Ivoire prête à l’emploi et la mettre à disposition à la location ;
  • Acheter une propriété pour effectuer des rénovations et des améliorations, la revendre à un prix plus élevé.
  • Les fonds immobiliers

Lorsqu’un groupe d’investisseurs se réunit et applique conjointement ses ressources dans des projets immobiliers, nous avons affaire à ce que l’on appelle des fonds immobiliers. Il s’agit d’une modalité d’investissement largement utilisée dans le but d’acquérir des propriétés que le particulier n’aurait pas la capacité financière d’acheter seul.

Ainsi, chaque participant dispose d’un nombre d’actions proportionnel au montant investi. En outre, dans certains fonds, la négociation d’actions est autorisée et l’investisseur peut entrer ou sortir de l’entreprise à tout moment, en achetant ou en vendant des actions sur le marché. Parmi les exemples les plus courants de biens acquis par des fonds immobiliers, nous avons :

  • Les centres commerciaux;
  • Les hôtels;
  • Les bâtiments commerciaux;
  • Les agences bancaires ;
  • Les développements résidentiels ;
  • Etc.

Dans quels types de bien immobilier pouvez-vous investir en Côte d’Ivoire actuellement ?

L’investissement subit quelques variations selon le type de bien choisi. Bien que l’objectif ultime soit d’augmenter les revenus de l’investisseur, des éléments tels que le budget, la durée et le retour sur investissement, entre autres, doivent être pris en compte lors de la prise de décision. Découvrez ci-dessous les types de propriétés dans lesquelles vous pouvez investir.

Le terrain nu

Le terrain est une excellente option, car il a tendance à s’apprécier rapidement et est souvent vendu à un prix bien supérieur au prix d’acquisition. Dans un pays en constante expansion horizontale comme la Côte d’Ivoire, la périphérie des grands centres urbains se développe à un rythme accéléré.

Cela rend les emplacements initialement considérés comme trop éloignés des grandes villes pour se démarquer en peu de temps. De cette façon, la terre est reconnue comme génératrice de richesse. De plus, il y a un grand mouvement de construction de copropriétés de luxe qui contribue également à faire de ce type d’investissement une option très rentable.

Maisons et appartements d’occasion

Les biens d’occasion sont d’excellentes opportunités d’investissement. En plus d’être prêt (c’est-à-dire disponible immédiatement), il est possible de trouver de véritables reliques (qui ne nécessitent que quelques rénovations mineures) parmi les options disponibles sur le marché.

De cette façon, il vaut la peine d’investir dans l’achat de maisons et d’appartements d’occasion, d’apporter des améliorations et de profiter de leur appréciation. Avant de finaliser l’affaire, évaluez les réelles possibilités de gain et comparez avec le montant qu’il faudra investir sur place. Avec de la patience et de la persévérance, il est possible de faire le bon choix, après tout, il existe des milliers de propriétés d’occasion disponibles à travers le pays. Il faut savoir miner !

Les terrains commerciaux

Les entreprises à vocation commerciale (comme les magasins, les bureaux, les usines et les industries) sont un type d’investissement immobilier très prometteur. La raison principale en est la croissance des villes. Après tout, l’étalement urbain augmente non seulement le nombre de résidences, mais aussi la quantité de tous les types de commerce pour desservir les habitants de cette région.

De cette façon, le terrain commercial représente une partie importante du processus de croissance démographique. Pour avoir une plus grande liquidité dans ce type d’investissement, il est nécessaire de choisir des entreprises bien situées et pouvant abriter des services plus essentiels, tels que des pharmacies, des boulangeries et des marchés, entre autres.

En plus de ce qui a déjà été exposé, nous ne pouvons manquer de mentionner le grand avantage par rapport à la location dans ce type d’entreprise. Alors que les propriétés résidentielles sont généralement louées pour 2 à 3 ans, les baux commerciaux durent généralement entre 5 et 10 ans, offrant au propriétaire une plus grande sécurité financière.

Les propriétés rurales

Nous ne pouvions pas terminer ces conseils sans mentionner les propriétés rurales. Bien que l’investissement immobilier finisse par se concentrer sur les grands centres urbains, il est indéniable que la Côte d’Ivoire est un territoire où il reste encore beaucoup de terres à explorer, ce qui devient une grande attraction.

L’une des principales caractéristiques de ce type de propriété est la taille et la disponibilité des terres (mesurées  en hectares), pour des fermes par exemple. Ainsi, en plus de la zone bâtie, les propriétés rurales disposent généralement d’espaces suffisants pour les pâturages et les plantations, ce qui augmente leur valeur.

Lire la suite ...
ImmobilierMaison

Succession : Sortir d’une indivision

succession-sortir-une-indivision

Vous venez de subir la perte d’un proche et vous avez hérité d’une quote-part d’un bien immobilier. Sachez que la sortie de l’indivision peut se faire à tout moment et librement et est défini par l’article 815 du Code Civil « Nul ne peut être contraint à demeurer dans l’indivision et le partage peut toujours être provoqué ».

Des exceptions légales

Il n’existe que peu d’exception du maintien de l’indivision, mais il est tout de même important de les connaître. Vous ne pourrez sortir d’une indivision successorale que si vous avez préalablement signé une convention d’indivision chez le notaire. Il faut savoir que cette convention peut être d’une durée de 5 ans ou alors à durée indéterminée. Dans ces cas-là, les indivisaires ne peuvent pas demander le partage des biens.

Un héritier peut demander à la justice un sursis au partage. L’indivision peut donc durer jusqu’à deux ans. Pourquoi demander un sursis ? Si on considère que le partage risque de porter atteinte à la valeur de la succession, alors on demande un sursis. Ce sursis peut concerner une partie des biens ou la totalité.

Partage des biens à l’amiable

Dans le cas d’indivision sur des biens mobiliers, le partage peut se faire de deux manières différentes. La première est un partage des biens mobiliers en composant des lots à chacun des héritiers. Si les lots sont déséquilibrés, les indivisaires avantagés sont obligés de verser ce que l’on appelle une soulte pour dédommager les autres héritiers. La seconde manière est de mettre en vente les biens pour ensuite, partager le fruit de ces ventes. Pour procéder à la vente de ces biens mobiliers, l’accord de tous les indivisaires est nécessaire. Toutefois, la loi a été assouplie et si, les indivisaires possédant deux tiers du patrimoine souhaitent vendre les biens alors ils sont dans leurs droits.

Si tous les héritiers se sont mis d’accord sur le partage et que celui-ci se compose exclusivement de biens mobiliers, vous n’avez pas besoin de le faire acter par un notaire. En revanche, si votre indivision concerne un bien immobilier, l’intervention d’un notaire est indispensable. Il établira un acte liquidatif qui déterminera la part de chacun. Si tous les indivisaires acceptent de vendre le bien alors il y aura un partage de la somme selon la quote-part de chacun.

Partage des biens dans le cas d’une mésentente

Dans le cas où certains indivisaires ne veulent pas vendre, des solutions existent. Sachez qu’il vous est possible de vendre vos parts à un des indivisaires ou à un tiers. Mais, il faut prendre en compte que les indivisaires ont un droit de préemption et que vous devez respecter ce droit. Vous devez, donc, faire part aux autres indivisaires de votre volonté de quitter l’indivision. Si vous parvenez à un accord, vous pouvez donc vendre votre part aux autres indivisaires ou s’ils ne souhaitent pas investir ou ne peuvent pas, vous pouvez la vendre à un tiers.

.

Si aucun accord n’est trouvé, les indivisaires doivent saisir le Tribunal de grande instance. Plusieurs possibilités peuvent découler de cette saisine. Soit les indivisaires demandent un maintien de l’indivision pour cinq ans maximum, soit le juge peut procéder au partage des lots par tirage au sort ou encore ordonner la vente aux enchères des biens indivis appelée « licitation ». Si vous avez recours à la justice, vous devez obligatoirement être assisté par un avocat.

Une fois, la liquidation prononcée, le notaire établira un état liquidatif qui prendra en compte les dépenses que les indivisaires ont avancés pour le bien indivis mais également les indemnités d’occupation s’il y en a. Cela permettra à chaque indivisaire d’obtenir sa part sans être lésé. Que vous soyez en accord avec les indivisaires ou pas, il existe des solutions pour sortir d’une indivision. Vous pouvez vous renseigner auprès d’un avocat ou d’un notaire pour vous conseiller.

Lire la suite ...
MaisonImmobilier

Comment trouver la bonne maison à acheter ?

Alors que certaines personnes peuvent visiter une ou deux maisons et trouver celle qui répond parfaitement à leurs besoins, d’autres en visitent des dizaines et ont encore du mal à en choisir une. Si vous souhaitez acheter une maison et que vous pensez devoir en visiter des dizaines avant d’en choisir une, voici quelques conseils pour vous aider à rester organisé et à trouver la bonne maison à acheter.

Les premières étapes de l’achat d’une maison impliquent souvent de réfléchir à cet achat. En réfléchissant à ce que vous voulez vraiment dans une maison, vous pourrez déterminer les caractéristiques à rechercher lorsque vous commencerez à magasiner. Parler à un agent immobilier de vos besoins et de vos désirs est également une excellente étape initiale à franchir. Parler à un agent vous aidera à savoir ce que vous devriez rechercher dans une maison, et cette conversation vous ouvrira d’autres options auxquelles vous pourrez réfléchir. Voici quelques-uns des principaux points dont l’agent vous parlera en général :

L’emplacement

 L’emplacement de votre maison est important pour de nombreuses raisons, notamment la sécurité et la distance entre votre domicile et votre lieu de travail.

La taille

La taille de la maison que vous voulez est également importante, et la taille comprend à la fois la superficie en pieds carrés et le nombre de chambres et de salles de bain.

Caractéristiques supplémentaires

  Voulez-vous une maison avec un grand jardin, un sous-sol ou une remise ? Votre agent pourrait considérer ces caractéristiques supplémentaires à ajouter à votre liste.

L’âge et l’état

 Alors que certaines personnes veulent une maison neuve qui ne nécessite aucun travail, d’autres veulent des maisons plus anciennes qui nécessitent quelques travaux. De plus, un agent peut vous aider à en savoir plus sur les détails à rechercher et ceux à ignorer. Par exemple, un agent peut vous recommander d’ignorer la couleur de la peinture des murs. La peinture murale est un élément que vous pouvez facilement remplacer lorsque vous achetez une maison. Par conséquent, la couleur de la peinture ne devrait pas être un facteur important dans votre décision finale. Retrouvez plus de renseignement sur notre espace marketing internet.

Faire appel à une liste de contrôle

Une fois que vous savez ce que vous voulez, votre agent vous aidera à trouver des maisons qui répondent à vos besoins. N’oubliez pas qu’il est difficile de trouver une maison qui offre tout ce que vous voulez. Cependant, les agents peuvent trouver des maisons qui sont très proches de ce que vous voulez. Vous devrez peut-être visiter quelques maisons ou des douzaines de maisons au cours de ce processus, et votre agent vous recommandera peut-être d’utiliser une liste de contrôle pour la recherche d’une maison.

Il s’agit d’un formulaire que vous pouvez imprimer et utiliser pour chaque maison que vous visitez. Vous voudrez peut-être imprimer une douzaine de formulaires lorsque vous commencerez à visiter des maisons, afin d’avoir un formulaire pour chaque maison visitée. Ce formulaire est un document que vous remplirez lorsque vous visiterez une maison. Il contient les caractéristiques importantes à rechercher, ainsi que des espaces vides ou des cases à remplir.

Le but d’une liste de contrôle pour la recherche d’une maison est de vous aider à vous souvenir de tous les détails de chaque maison que vous visitez. Vous ne pensez peut-être pas confondre les maisons que vous voyez, mais il peut devenir difficile de se souvenir de chacune d’elles – surtout après avoir visité un grand nombre de maisons à vendre différentes.

Évaluez et comparez les maisons

Après avoir vu un grand nombre de maisons différentes, vous avez peut-être réduit votre choix à une ou deux maisons seulement. À partir de là, vous devrez peut-être comparer et évaluer soigneusement les listes de contrôle de chacune de ces maisons pour prendre une décision.

Choisir la bonne maison n’est pas toujours facile, surtout si deux ou trois maisons vous plaisent vraiment. Si vous avez des questions ou si vous n’êtes pas sûr de votre choix, demandez de l’aide et des conseils à votre agent immobilier.

Lire la suite ...
MaisonEntrepriseImmobilierSociété

Comment devenir courtier en prêt immobilier ?

Vous souhaitez évoluer dans le secteur de l’immobilier ? Vous êtes par ailleurs à l’aise avec les chiffres et vous aimez la relation client ? Alors le métier de courtier en prêt immobilier est fait pour vous !

Voyons quelles sont les compétences nécessaires pour devenir courtier en crédit.

Quel diplôme pour devenir courtier en crédit ?

Il n’existe pas réellement d’études dédiées à l’apprentissage du métier de courtier. Les voies pour y parvenir sont en effet assez variées. C’est d’ailleurs ce qui fait la richesse des profils. Pour autant, des compétences clés et des formations sont nécessaires pour pouvoir exercer. L’exigence du métier impose des habilitations bien particulières.

Tout d’abord, il faut être habilité IOBSP (Intermédiaire en Opération de Banque et Service de Paiement). Pour cela, plusieurs possibilités :

  • Avoir un diplôme BAC+2 minimum dans les domaines de la banque, finance ou les assurances.
  • En l’absence de diplôme accepté, il faut accéder à la validation des acquis de l’expérience. Cela passe donc par un minimum de 2 ans de travail en tant que cadre au cours des 3 années précédant l’immatriculation à l’ORIAS, ou au moins 4 ans en tant que non cadre au cours de 5 dernières années.
  • Si cela n’est pas acquis, il sera nécessaire de suivre une formation professionnelle de 150h.

L’étape suivante est de s’immatriculer à l’ORIAS, le registre unique des intermédiaires en assurance, banque et finance.

Si vous souhaitez devenir courtier en bénéficiant de la force d’un réseau, contactez Negocial. Negocial est en effet un réseau de courtiers salariés ou mandataires qui saura vous accompagner : https://www.negocialfinance.fr/

Quelles compétences pour devenir courtier immobilier ?

Courtier en prêt immobilier est un métier très exigeant qui implique rigueur et qualités commerciales. Il faut en effet être polyvalent pour s’adapter à des situations très diverses. Qu’ils souhaitent financer leur résidence principale, une résidence secondaire ou locative, les emprunteurs présentent en effet des profils très différents.

Une parfaite connaissance des techniques de financement est indispensable : types de prêts, garanties, taux fixe, variable ou révisable… Mais aussi les différents types d’amortissement et l’assurance emprunteur.

Le courtier est également un homme de relations. Il évolue au sein d’un écosystème dans lequel il côtoie des professionnels de l’immobilier : agents immobiliers, notaires, conseillers patrimoniaux, banquiers. Les banques ou établissements financiers sont d’ailleurs ses principaux partenaires. C’est effectivement auprès des banques que le courtier négocie des taux avantageux pour ses clients.

Enfin, le courtier immobilier doit faire preuve de pédagogie et de conseil pour accompagner ses clients emprunteurs. A travers une bonne découverte des charges et revenus de ces derniers, il sera à même de calculer leur capacité d’emprunt. Ainsi, il veillera à les conseiller pour leur permettre de maintenir un taux d’endettement acceptable. Il pourra également remettre différentes simulations de remboursement de prêt sur la base de plusieurs éventuelles alternatives de montages.

Quel est le statut d’un courtier en prêt immobilier ?

Courtier est un des rares métiers où vous pouvez choisir votre statut parmi un panel de possibilités. Vous pouvez privilégier le salariat. Mais si vous avez l’âme d’un entrepreneur, vous pourrez opter pour la franchise. Il est aussi possible d’être mandataire exclusif ou non exclusif. Mais vous pouvez également vous lancer en indépendant. De quoi satisfaire tous les profils !

Quelle rémunération pour un courtier ?

La rémunération dépend du statut que vous choisissez. En tant qu’indépendant, vous prendrez plus de risques, mais votre revenu pourra être plus élevé. Généralement, il faut savoir que le courtier n’est rémunéré que lorsque les emprunteurs signent l’acquisition confiée. Si le projet tombe à l’eau avant signature, il n’est pas payé.

Par ailleurs, il est à noter que la rémunération du courtier provient de 2 sources :

  • Les frais de courtage, payés par l’emprunteur.
  • les commissions d’apporteur d’affaires payées par la banque.

En conclusion, le métier de courtier est riche et varié. Il fait appel à de multiples compétences et savoir-être. Il peut également être exercé sous plusieurs formats.

Lire la suite ...
Immobilier

Des biens immobiliers insolites en vente

Depuis quelques années, nous voyons fleurir sur les sites d’annonces d’immobilier, des biens plutôt insolite à la vente. Après des châteaux, des anciennes gendarmeries, des bâtiments publics, c’est au tour des temples catholiques d’être eux aussi présent sur le marché de l’immobilier comme le signale Bien-Situe.fr

Il faut savoir que la plupart de ces biens sont vendus à des investisseurs qui dispose parfois de projet intéressant pour la restauration du bâtiment, mais qui ont parfois d’autres projets immobiliers d’envergure afin de rentabilisé surtout l’achat du terrain, et comme par exemple pouvoir construire plusieurs logements dans des zones tendues pour la construction immobilière.

Cependant les mairies ont tout à fait le droit de s’opposer au projet si il juge que cela dégrade trop le monument présent dans la ville depuis plusieurs siècles.

Lire la suite ...